Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site
× Actualités!

Le Top 50 des plus grosses fortunes arabes

More
6 years 5 months ago - 6 years 5 months ago #6790 by Aicha Laroussi
Le Top 50 des plus grosses fortunes arabes
Le classement des 50 plus grosses fortunes arabes vient de paraitre et pour la septième année consécutive, le Prince Alwaleed d’Arabie Saoudite, président de la Kingdom Holding Company (KHC) est le numéro 1 avec des revenus estimés à près de 20, 4 milliards de dollars selon le magasine Arabianbusiness. Le revenu total des 50 plus grandes fortunes arabes avoisine les 245 miliards de dollars soit une croissance de 18% par rapport à 2009. L’Arabie Saoudite compte parmi les plus grandes fortunes arabe suivie des Émirats Arabes Unis, du Koweit et du Qatar. Il n’y a aucun pays du Maghreb sur la liste.
Top 50 des plus grosses fortunes arabes

Rang Nom Revenus estimés en milliards de dollars Pays
1 Prince Alwaleed Bin Talal Al Saud 20,4 milliards de dollars Arabie Saoudite
2 Mohamed Bin Issa Al Jaber 12 milliards de dollars Arabie Saoudite
3 The Olayan family 11,9 milliards de dollars Arabie Saoudite
4 Mohammad Al Amoudi 10 milliards de dollars Arabie Saoudite
5 The Bin Ladin family 9,8 milliards de dollars Arabie Saoudite
6 Nasser Al Kharafi 8,2 milliards de dollars Koweit
7 Said Khoury 7 milliards de dollars Palestine
8 The Bugshan family 7 milliards de dollars Arabie Saoudite
9 The Al Ghurair family 6,52 milliards de dollars Arabie Saoudite
10 The Alshaya family 6,5 milliards de dollars Koweit
11 The Al Juffali family 6,2 milliards de dollars Arabie Saoudite
12 The Kanoo family 6,1 milliards de dollars Bahrein
13 Tarek Abdulla Al Qahtani 6 milliards de dollars Arabie Saoudite
14 Mubarak Al Suwaiket 5,2 milliards de dollars Arabie Saoudite
15 Mohamed Abdul Latif Jameel 5,1 milliards de dollars Arabie Saoudite
16 Abdullah Al Futtaim 5,06 milliards de dollars Émirats Arabes Unis
17 The Naghi family 5 milliards de dollars Arabie Saoudite
18 Majid Al Futtaim 4,9 milliards de dollars Émirats Arabes Unis
19 Sulaiman Abdulaziz Al Rajhi 4,57 milliards de dollars Arabie Saoudite
20 Abdullah Al Rushaid 4,55 milliards de dollars Arabie Saoudite
21 Omar Hamad Almana 4,5 milliards de dollars Arabie Saoudite
22 Issam Alzahid 4,3 milliards de dollars Arabie Saoudite
23 Mohammed Sharbatly 4,3 milliards de dollars Arabie Saoudite
24 Mohammad Kamal Jamjoom 4,02 milliards de dollars Arabie Saoudite
25 The Bukhamseen family 4 milliards de dollars Arabie Saoudite
26 The Gargash family 3,71 milliards de dollars Arabie Saoudite
27 Saad Hariri 3,71 milliards de dollars Arabie Saoudite
28 The Sawiris family 3,71 milliards de dollars Egypte
29 Ahmed Saleh Baeshen 3,5 milliards de dollars Arabie Saoudite
30 Faisal Al Ayyar 3,4 milliards de dollars Koweit
31 The Banaja family 3,3 milliards de dollars Arabie Saoudite
32 Abdullah Bin Saleh Al Othaim 3,28 milliards de dollars Arabie Saoudite
33 Abdullatif Al Fozan 3,26 milliards de dollars Arabie Saoudite
34 The Saedan family 3,22 milliards de dollars Arabie Saoudite
35 Abdulaziz Al Sulaiman 3,2 milliards de dollars Arabie Saoudite
36 Nadhmi Auchi 3,18 milliards de dollars Irak
37 Hussein Bakry Gazzaz 3,17 milliards de dollars Arabie Saoudite
38 Osama Ismail Ali Abudawood 3,17 milliards de dollars Arabie Saoudite
39 Mohammed Elkhereiji 3 milliards de dollars Arabie Saoudite
40 Adel Aujan 2,9 milliards de dollars Arabie Saoudite
41 The Al Zamil family 2,8 milliards de dollars Arabie Saoudite
42 Mansour Ojjey 2,7 milliards de dollars Arabie Saoudite
43 Robert Mouawad 2,5 milliards de dollars Liban
44 Ayman Hariri 2,41 milliards de dollars Arabie Saoudite
45 Issam Fares 2,4 milliards de dollars Liban
46 Mohammad Shafik Gabr 2,3 milliards de dollars Arabie Saoudite
47 Mohammad Shafik Gabr 2,1 milliards de dollars Egypte
48 Abdul Mohsen Bin Abdul Aziz Al Hokair 2 milliards de dollars Arabie Saoudite
49 Ahmed and Hassan Heikal 1,78 milliards de dollars Egypte
50 Mohammed Alesayi 1,7 milliards de dollars Arabie Saoudite

source: france-moyenorient.com
Last Edit: 6 years 5 months ago by Aicha Laroussi.

Please Connexion or Create an account to join the conversation.

More
6 years 5 months ago #6794 by Moulay Ali
Tout ce que je peux dire c'est que : " ALLAH IZIDHOUM WA AHNA ALLAH IMATTANA BI LIMANE WA HOUBBI AL-ISLAM". Le riche et le pauvre sont tous les deux égaux devant Dieu. Mais en constate maintenant que la principale source économique arabe est entre les mains d'un nombre très limité de personnes?

Please Connexion or Create an account to join the conversation.

More
6 years 5 months ago #6804 by Jamal
Moulay Ali, je suis d'accord avec toi. Mais au Même temps, je me demande comment ces présidents et dirigeants des pays sont des milliardaires et les peuples souffrent de plusieurs problèmes qui peuvent être résolus par l'argent. Également je me demande ça vient d'ou cet argent?

خير الكلام ما قل ودل
arabicmeeting.com

Please Connexion or Create an account to join the conversation.

  • Un cheikh saisi par le fisc
  • Un cheikh saisi par le fisc's Avatar
  • Visitor
  • Visitor
5 years 1 month ago #10939 by Un cheikh saisi par le fisc
Un cheikh saisi par le fisc

Le Point.fr - Publié le 16/02/2012 à 15:14

Mohamed Bin Issa al-Jaber avait été choisi par Balkany pour construire des tours de plus 150 mètres à Levallois.

Le cheikh saoudien Mohamed Bin Issa al-Jaber, qui s'est fait connaître en s'alliant à Patrick Balkany dans le projet pharaonique de tours jumelles de 40 étages et de 164 m de haut dominant la Seine à Levallois, a quelques soucis avec le fisc. Le Trésor public lui réclame des dettes fiscales et sociales. Pour se payer, l'administration a débarqué au beau milieu d'un de ses hôtels, Amarante à Cannes, pour en saisir les meubles et les faire vendre aux enchères. Le milliardaire possède près d'une trentaine d'hôtels en France.

Une enquête sur la situation financière de JJW, son entreprise, a été diligentée par le tribunal de commerce de Paris. Contactés par téléphone, JJW France et maître Ardavan Amir Aslani, avocat des principaux créanciers, se sont refusés à tout commentaire.

C'est sans doute en raison de ses déboires que les investissements à Levallois ont capoté. En juin 2008, Mohamed Bin Issa al-Jaber avait acheté 240 millions d'euros les droits à construire ces futurs immeubles qui devaient être livrés en 2012, selon La Gazette des communes. Accumulant les retards de paiement, le cheikh saoudien a été débarqué par Balkany, qui l'avait pourtant choisi trois ans auparavant.

Et vendredi dernier, le tribunal de commerce de Paris a condamné le magnat saoudien à payer 20 millions de dommages et intérêts à la ville.

Par Aziz Zemouri

Please Connexion or Create an account to join the conversation.

Time to create page: 0.254 seconds